Fonction : Maître de Conférences HDR

Après avoir suivi une formation en physique (EPFL) et en philosophie (Univ. Paris 1), Manuel Bächtold a réalisé un doctorat (Univ. Paris 1), puis un post-doctorat (Univ. Dortmund) en épistémologie de la physique. Aujourd’hui maître de conférences HDR à l’Université de Montpellier, il mène ses recherches en épistémologie et didactique de la physique.

Thèmes de recherche

  • Thèmes de recherche actuels :
    • L’apprentissage de l’argumentation sur des questions socio-scientifiques au lycée et les relations avec les croyances épistémiques
    • Les liens entre croyances épistémiques, motivation, approches de l’apprentissage et soutien social perçu à l’université
    • Les stratégies pédagogiques développées les enseignants à l’université pour répondre à la diversité des profils des étudiants
  • Anciens thèmes recherche :
    • Les visions des sciences des enseignants du primaire
    • L’enseignement de l’énergie au lycée à la lumière de l’histoire et de la philosophie des sciences
    • Les fondements théoriques de l’enseignement des sciences par démarche d’investigation
    • L’interprétation de la mécanique quantique suivant une approche pragmatiste

Enseignements

Master MEEF pour le primaire, Master MEEF pour le secondaire en physique-chimie, Master DDS (Didactique des Sciences), Master énergie.

Responsabilités

  • Directeur de l’Observatoire de la transformation pédagogique – OTP – de l’Université de Montpellier
  • Coordinateur du projet AREN (eFRAN, PIA), avec Mathieu Lafourcade
  • Co-directeur de thèses :
    • Pascale Roca (depuis 2020) : Travail de groupe et coopération : étude des activités et représentations des étudiants en licence
    • Myrtille Gardet (depuis 2020) : Quels sont les leviers dans l’enseignement des sciences qui pourraient influencer l’intérêt et la représentation de cette discipline ainsi que les choix d’orientation des filles? (co-direction avec Marco Barroca-Paccard)
    • Capucine Huet (depuis 2018) : Débat numérique et troubles de l’apprendre: un nouveau champ des possibles ? (co-direction avec Sylvie Canat)
    • Kévin de Checchi (depuis 2017) : Apprendre à argumenter et construire son point de vue : apports des croyances épistémiques pour une éducation à l’esprit critique (co-direction avec Valérie Tartas)
  • Anciennes thèses co-dirigées :
    • Gabriel Pallarès (2016-2020) : Développer les compétences argumentatives de lycéens par des débats numériques sur des questions socio-scientifiques (cco-direction avec Valérie Munier)
    • Enery Melo (2013-2016) : La nature de la science dans la formation initiale des enseignants de physique : contributions du théâtre Kellyien (co-direction avec Heloisa Bastos)