Fonction : Chercheur associé

Thèmes de recherche

Docteur en droit public, également diplômé en sciences de l’éducation, j’ai un goût prononcé pour ce qui touche à la transmission des valeurs qui préservent l’héritage économique, culturel et environnemental de notre société.

Avec 20 ans d’expériences de terrain qui m’ont amené à penser l’inclusion sociale sous bien des angles, je vis la diversité des liens sociaux et des parcours comme une richesse. J’en perçois les forces et les faiblesses qui confèrent aux publics en difficulté la possibilité, ou l’impossibilité, de comprendre et d’aller au-delà de leur héritage éducatif et culturel familial souvent peu étayé.

Mon domaine de recherche porte sur la société européenne de la connaissance. Il s’étend du contexte géoéconomique aux questions de gouvernance en passant par les enjeux d’inclusion active et de promotion du modèle de société. Ma méthode d’analyse est transdisciplinaire et intersectorielle. J’œuvre pour l’approche participative et le décloisonnement des politiques publiques en matière d’éducation, recherche, innovation, culture, jeunesse, emploi.

Aujourd’hui, j’axe mon expertise sur le thème de la culture scientifique, technique et industrielle (CSTI). Mes travaux croisent les échelons de gouvernance locale, nationale et européenne. Ils intègrent aussi les perspectives d’influence de la CSTI via la politique européenne extérieure. Pour garder une vision proche de celle du citoyen, je m’interroge plus spécifiquement sur la façon dont les activités de médiation scientifique peuvent aider les publics fragilisés à construire leur sentiment d’affiliation aux valeurs de notre société et à exprimer davantage leur vision créative du monde de demain.

Mots clés :

société de la connaissance, société en réseau, démocratisation, massification, Etat providence actif, géoéconomie, intelligence économique, patrimoine économique, patrimoine culturel, spécialisation des territoires, gouvernance, subsidiarité, triangle de la connaissance, éducation, innovation, jeunesse, citoyenneté active, compétences, socialisation, médiation scientifique, inclusion sociale, valeurs européennes, culture européenne, droits de l’Homme, politique européenne extérieure, culture scientifique technique et industrielle.

Dernières communications :

« Etat providence actif et participation », Colloque international organisé par l’Ecole supérieure européenne d’intervention sociale, La participation : une voie vers l’inclusion ?, Paris, 28 au 30 septembre 2021.

« La distinction des citoyens actifs et non actifs dans la jurisprudence de la CJUE », in LEBON L., MEZAGUER M., PEIFFERT O., Etudes européennes critiques, Pédone, 2020.

« La gouvernance européenne en réseau », Congrès annuel de l’Association française d’études européennes, Les bases conceptuelles du droit de l’Union européenne. Tours, 14 et 15 juin 2018.

Enseignements

Par le passé, j’ai dispensé des enseignements en droit constitutionnel et en analyse économique et sociale pour les universités de Lille et de Nîmes. J’ai aussi eu la charge de diverses formations pour le Cabinet RH Lee Hecht Harrison (développement de réseaux, recherche d’informations pertinentes sur le web, entretien de recrutement, …).

Responsabilités

Actuellement, je suis président de l’association « Les Amis des tumulus de Péré ». Cette association a pour objet d’assurer la sauvegarde et la valorisation de deux édifices préhistoriques dont l’un est inscrit aux Monuments historiques. Elle tend à organiser des activités de médiation scientifique et culturelle via des chantiers écoles, des mécénats de compétences et divers autres visites et ateliers. La visée est éducative et consiste à favoriser les pédagogies participatives, la recherche scientifique et l’innovation territoriale.

En tant qu’éducateur opérant pour le ministère de la Justice, j’ai aussi la responsabilité d’accompagner des mineurs en danger et/ou en conflit avec la loi selon les obligations fixées par ordonnance des juges. Ce type d’intervention sociale consiste à conduire des investigations et des actions éducatives portant sur les relations familiales, le rapport à la loi, la santé et l’insertion scolaire et professionnelle. Chaque jour, ce beau métier me permet de vivre et de continuer d’enrichir mon regard sur la diversité des liens sociaux et des parcours.

A l’occasion, je suis sollicité comme expert pour évaluer des articles soumis à la revue Education et Socialisation. Il m’est aussi arrivé de diriger des mémoires dans le cadre de la formation des éducateurs stagiaires à l’Ecole Nationale de la Protection Judiciaire de la Jeunesse.