Informations d’ordre général

Les communications simples (ou les communications proposées dans le cadre d’un symposium court ou long) mettront en avant des travaux impliquant l’improvisation en relation à des mondes professionnels divers, sous condition que leurs résultats ou leurs discussions apportent des éclairages concernant le monde de l’enseignement, de la formation ou de l’entraînement et/ou celui de l’apprentissage ou du développement. Ou qu’ils les réinterrogent. Elles s’inscriront plus particulièrement dans l’un des axes ci-dessous

  • AXE Ethique et politique

Issues de recherches théoriques, empiriques ou technologiques, les communications s’inscrivant dans cet axe proposeront des résultats et discussions qui mettront en avant le fait que la mobilisation de la notion d’improvisation et/ou l’étude de sa pratique correspondent à des partis pris spécifiques (et assumés) sur les plans éthique et/ou politique.

  • AXE Praxis

Issues de recherches théoriques, empiriques ou technologiques, les communications s’inscrivant dans cet axe permettront d’enrichir la compréhension des activités ou des pratiques individuelles ou collectives d’improvisation, les processus cognitifs d’improvisation (en relations possibles avec d’autres notions ; par exemple celles d’imagination, de création, d’intuition, d’abduction).

  • AXE identités et professionnalisation

Issues de recherches théoriques, empiriques ou technologiques, les communications s’inscrivant dans cet axe permettront de relier les questions concernant improvisation et travail, à celles de développement personnel, développement professionnel, ou professionnalisation.

 

Langues

Les communications pourront être soumises (donc présentées à l’oral) en français ou en anglais.

Format les jours 1 et 2

CAS des communications simples :

3 communications en 2h. Chaque communication dure 20 minutes. Les trois communications s’enchaînent. Le temps restant est réservé à des questions aux communicants et des échanges.

CAS des communications dans le cadre d’un symposium court (comprenant 3 communications) :

Le temps de communication est animé par le porteur de projet et un extérieur au symposium (choisi par ses membres). Le dispositif proposé pour les communications simples est précédé d’une introduction.

CAS des communications dans le cadre d’un symposium long (comprenant 6 communications) :

Le temps de communication est animé par le porteur de projet et un extérieur au symposium (choisi par ses membres). Le dispositif proposé pour les communications simples est précédé d’une introduction.

Les 6 communications sont proposées en deux fois : 3 sur le créneau du jour 1, et 3 sur celui du jour 2.

Cadrage de la forme des soumissions de communication

  • CAS des communications simples

Les propositions de communication consisteront en document comprenant :

    • le ou les noms, fonction(s) et institution(s) de rattachement des communicants ;
    • un titre (de maximum 60 caractères) ;
    • 5 mots clés ;
    • un résumé (de 300 caractères maximum) ;
    • un texte de présentation (de 5500 caractères maximum). Le nombre de caractères comprenant les espaces ;
    • 5 références maximum.

Elles seront rédigées, en français ou en anglais. Dans un second temps, une fois le projet de communication accepté, le résumé sera traduit (en anglais pour les communications en anglais et en français pour les communications en anglais).

  • CAS des communications dans le cadre d’un symposium court ou long

Se rajoute au cadrage concernant les communications simples, un texte de présentation du symposium de 5500 caractères maximum (espaces compris).

Evaluation

Votre proposition fera l’objet d’une évaluation en double aveugle. Merci de rester en cohérence avec l’argument ouvert du colloque. Vous recevrez un courriel stipulant si votre communication est acceptée en l’état ou si elle demande à être retravaillée ou si elle est refusée.

Calendrier et échéances

Les soumissions de communications feront suite à un premier appel début juin ou à un second, en septembre.

Date butoir des envois : le 1 décembre 2019.

Adresse de dépôt

Les propositions de communication et toute question administrative ou scientifique sont à envoyer à l’adresse suivante :

improviser-enseigner-entrainer@umontpellier.fr