Mobiliser sans manipuler, convaincre sans contraindre, instruire sans domestiquer, le défi des équipes en ITEP

Chargement Évènements

Les DITEP accueillent des enfants, adolescents qui, bien que leurs potentialités intellectuelles et cognitives soient préservées, présentent des difficultés psycho- logiques dont l’expression, notamment l’intensité des troubles du comportement, perturbe gravement la socialisation et l’accès aux apprentissages. Lors des éditions précédentes de ces journées un focus avait été réalisé sur les dimensions éducatives en 2012 et thérapeutiques en 2015.
Pour l’édition 2018 il s’agira de poursuivre notre questionnement autour de la dimension pédagogique. Nous nous interrogerons sur les compétences psychiques indispensables pour affronter les contraintes de l’apprentissage.
Quelle part les enseignants et les éducateurs occupent-ils dans ce challenge ?
Comment arriver à faire tomber la peur d’apprendre de ces enfants et ces adolescents ? Quelle posture pour solliciter l’intérêt des enfants ? Quelles stratégies au-delà des méthodes ?
Comprendre ce qu’est le processus d’apprentissage est un enjeu décisif pour nos institutions.
Face aux situations de grande souffrance psychique, le plus souvent l’école ne peut pas répondre tant il y a une rupture de sens, une déconnexion entre les objectifs du plus grand nombre et ceux de l’apprenant. Or ce qui est intégré par l’apprenant est ce qui fait sens pour lui.
Apprendre passe par un conflit cognitif qui suppose qu’un savoir antérieur apparaisse comme périmé et soit remplacé par un savoir nouvellement validé. Pour favoriser cette activité, ce n’est pas seulement un enseignement qui est nécessaire, mais une médiation qui permette à l’apprenant de faire des liens, et d’accéder aux interactions relationnelles. Ce sont ces processus qu’il s’agit de mettre en œuvre en ITEP. Accéder à la plaquette de présentation…